Cracovie (Krakow)

Publié le par jacques

Nous avons craqué pour Cracovie.

De la légende …

Sur la colline de Wawel, s’installent un peuple heureux et son roi Krakus. Mais un  méchant dragon trouble cette paisible existence. La peur gagne la ville, Krakus promet alors la main de sa ravissante  fille à celui qui chassera le monstre.  Plusieurs chevaliers relèvent en vain le défit. Eh !!! un petit cordonnier  pas bête  tue un mouton, remplit son ventre de soufre et le donne au dragon qui dévore l’appât et se précipite vers la Vistule pour boire, boire jusqu’à ce que son ventre éclate. Le cordonnier épouse la promise, etc. Ainsi naquit Krakow.

Le très méchant dragon!

Le très méchant dragon!

A l’Histoire.. .

L’usine d’Oskar Schindler abrite un musée exceptionnel, consacré à « Cracovie sous l’occupation nazie »un parcours éprouvant et passionnant sur la folie qui embrasa le monde, il y a quelques décennies à peine.

L'ancien  quartier Juif de Kazimierz, pendant la guerre les Juifs ont tous été expropriée de l'autre coté de la Vistule dans le ghetto, à Podgorze où était implantée l'usine de Schindler.

En 1939 Cracovie comptait 70 000 juifs après la guerre il n'y en avait plus que quelques centaines

Kazimierz. Une affiche du musée Schindler. La place de Podgorze, les chaises représentent le peu de mobilier que les Juifs pouvaient emporter, Vides elles symbolisent leur cruelle absenceKazimierz. Une affiche du musée Schindler. La place de Podgorze, les chaises représentent le peu de mobilier que les Juifs pouvaient emporter, Vides elles symbolisent leur cruelle absenceKazimierz. Une affiche du musée Schindler. La place de Podgorze, les chaises représentent le peu de mobilier que les Juifs pouvaient emporter, Vides elles symbolisent leur cruelle absence
Kazimierz. Une affiche du musée Schindler. La place de Podgorze, les chaises représentent le peu de mobilier que les Juifs pouvaient emporter, Vides elles symbolisent leur cruelle absenceKazimierz. Une affiche du musée Schindler. La place de Podgorze, les chaises représentent le peu de mobilier que les Juifs pouvaient emporter, Vides elles symbolisent leur cruelle absence
Kazimierz. Une affiche du musée Schindler. La place de Podgorze, les chaises représentent le peu de mobilier que les Juifs pouvaient emporter, Vides elles symbolisent leur cruelle absenceKazimierz. Une affiche du musée Schindler. La place de Podgorze, les chaises représentent le peu de mobilier que les Juifs pouvaient emporter, Vides elles symbolisent leur cruelle absence
Kazimierz. Une affiche du musée Schindler. La place de Podgorze, les chaises représentent le peu de mobilier que les Juifs pouvaient emporter, Vides elles symbolisent leur cruelle absenceKazimierz. Une affiche du musée Schindler. La place de Podgorze, les chaises représentent le peu de mobilier que les Juifs pouvaient emporter, Vides elles symbolisent leur cruelle absence

Kazimierz. Une affiche du musée Schindler. La place de Podgorze, les chaises représentent le peu de mobilier que les Juifs pouvaient emporter, Vides elles symbolisent leur cruelle absence

Fait rare en Pologne, la vieille ville est d’origine et non reconstruite après la guerre.

Cracovie (Krakow)
Cracovie (Krakow)
Cracovie (Krakow)
Cracovie (Krakow)
Cracovie (Krakow)
Cracovie (Krakow)
Cracovie (Krakow)
Cracovie (Krakow)
Cracovie (Krakow)
Cracovie (Krakow)
Cracovie (Krakow)
Cracovie (Krakow)
Cracovie (Krakow)
Cracovie (Krakow)
Cracovie (Krakow)
Cracovie (Krakow)
Cracovie (Krakow)
Cracovie (Krakow)
Cracovie (Krakow)
Cracovie (Krakow)
Cracovie (Krakow)
Cracovie (Krakow)
Cracovie (Krakow)
Cracovie (Krakow)
Cracovie (Krakow)
Cracovie (Krakow)
Cracovie (Krakow)
Cracovie (Krakow)
Cracovie (Krakow)
Cracovie (Krakow)

Publié dans Europe

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article